DFT Pierre - DESENFANT
DFT   Pierre - DESENFANT

Portrait

Pierre DESENFANT est passionné depuis toujours par la peinture qu'il pratique en marge de ses activités depuis son enfance. Dans les années 80 il créé la société de Production de films documentaires Pyramide production, puis la société Morsure prod.

 

Auteur et producteur de films documentaires notamment dans le domaine de la peinture contemporaine, il côtoie de nombreux artistes dont le Peintre Joseph SANFOURCHE dont il retirera un enseignement précieux sur le mouvement de l'Art Brut tant au niveau technique qu'artistique.

Autodidacte, il approfondi ses connaissances en suivant un cursus sur « l'esthétique et l'éthique » à la Sorbonne dans les années 90.

 

Pierre DESENFANT se décide à exposer en 2012 au Salon international de Sorèze où il remporte le prix de peinture abstraite. Depuis, l'originalité et la qualité de son travail font consensus dans le milieu de l'art contemporain.

 

C'est notamment par la lecture du "traité des couleurs de Goethe" qu'il commence à aborder des techniques laissant une place prépondérante aux tons vifs et flamboyants. Il cherche à provoquer une émotion initiale brute avant qu'elle ne se transforme en un rêve éveillé au fil des interprétations de détails picturaux.

Sa peinture, débarrassée d'un contexte figuratif  participe à la création d'un langage où les traits et les formes s'émancipent du réel pour créer un univers onirique.

 

 

Critiques

Analyse : Critique de Mr Étienne Caveyrac

Classification : A200-A210-B140-B180-C140-D115

 

Le texte explicatif associé à chacun des quatre critères analysés positionne l’œuvre de l'artiste dans l'histoire de l'art en rappelant éventuellement les courants artistiques auxquels elle se rattache, ou les noms des artistes illustres s'étant exprimés dans une approche voisine.

A : FORMALISME

A200 : Abstrait non construit / "Informel", gestuel

du plus "Lyrique" au presque "scriptural", le geste entre ex-pression interne, marque d'une ipséité, et tentative de communication (J.PollockHans Hartung, Franz Kline, Georges Mathieu, Jean Messagier, …).

A210 : Abstrait avec signes

L'oeuvre globale reste abstraite et comprend des signes formant des graphies ; sans sens

Le signe comme forme plastique jouant dans la composition de l'espace pictural (R.Motherwell, Giuseppe Capogrossi, Christian Dotremont, Cy Twombly, ...).

B : MATERIALITE

B140 : en matérialité non structurée avec prééminence des couleurs

par leur force intrinsèque (Mondrian, ... ), leur symbolisme historique, social (El Lissitzky, ...), etc., les couleurs sont ici le plus important.

B180 : en matérialité mixte : structurée / non structurée

(répétitivités de formes, de signes, de matières... Viallat, Toroni, Degottex, Hantaï,...).

C : INVESTISSEMENT CORPS / ESPRIT

C140 : plus vers l'intellectualité / l'essence, travail intérieur axé plus vers le fantasmatique

fantasmes de tous ordres, qu'ils soient sexuels, sociaux, religieux ou tous autres, du moment qu'ils sont "formellement" maîtrisés (de Georgia O'Keeffe à Annette Messager, en passant par Clovis Trouille, ...).

D : COMMUNICATION

D115 : via le signifié en narrations ou symboliques diverses qu'elles soient

allégoriques, métaphoriques (les matériaux de J. Beuys, ...), analytiques (les "suites de Fibonacci" de Mario Merz, ou celles de Robert Filliou, ...), critiques (de Henri Cueco à Hans Haacke ou Guillaume Bijl, ...).


 

Influences:

Marcel HASQUIN pour sa luminosité presque sacrée.

Gérard SCHNEIDER pour sa technique d'expression gestuelle

JEAN MICHEL ATLAN pour ses couleurs vives et ses cernes d'ombres.

PAALEN WOLFGANG ROBERT pour ses composition.

HANS HARTUNG pour ses ligne et textures.

Joseph SANFOURCHE, pour son coté poétique.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Pierre Desenfant